22 mai 2018

Prochaine vente au détail

VENTE DE VIANDE DE LA FERME – 13- 14 DÉCEMBRE 2019

Bonjour à tous.

Je vous annonce la prochaine vente de viande bovine pour la Ferme de la Raudais.
Rendez-vous les 13 et 14 décembre pour récupérer vos colis commandés ou choisir directement des morceaux au détail.

Pour vos réservation :

Pour le reste ça se passera le jour j avec la vente au détail, vous pourrez choisir les morceaux qui vous plaisent dans les vitrines. N’hésitez pas à me contacter pour réserver des morceaux en particuliers que je mettrai de côté.

CHANGEMENT DE LIEU POUR LA DISTRIBUTION :

Comme vous le savez, j’ai à cœur de promouvoir l’agriculture paysanne. Aussi les ventes sont des moments privilégiés pour permettre la rencontre des paysans producteurs. J’ai donc décidé de me délocaliser pour les ventes et d’être présent :

  • Le vendredi 13 décembre, de 16h à 20h au marché en fête de Trélat, organisé par l’Entrez-là café (Association Très la Vie) => paysans, dégustations et musique…
  • Le samedi 14 décembre, entre 9h et 12h, sur le marché bio de Léhon

La vente suivante est prévue en février 2020


A très bientôt sur les marchés ou à la ferme…
Rémi

Pour rappel

Les colis

Il est possible de commander des colis en viande bovine ou des colis de veau, si vous êtes intéressés merci de me prévenir (sur ce site, par mail ou téléphone, n’hésitez pas à laisser un message avec le nombre et le type de colis souhaités).

Au choix plusieurs assortiments de morceaux de viande emballés sous vide prêts à cuisiner ou à congeler :

VIANDE DE VEAU 8 kg -> 19 €/kg

VIANDE BOVINE 8 kg -> 17 €/kg

Le détail

A cette occasion je proposerai également, une vente au détail directement à la ferme. Vous pourrez acheter séparément chaque type de morceaux. Là aussi vous pouvez pré-commander, dans la limite des morceaux qui seront disponibles

 

Actualité de la ferme

C’est humide !!

Cela ne vous aura pas échappé, le temps est à l’eau! La météo m’oblige a accélérer les rotations dans les prairies, j’essaie de faire pâturer les zones humides avant de ne plus pouvoir y aller jusqu’au printemps.

C’est déjà le cas de la plupart des zones situées en bordure de Frémur, largement débordées. Ces parcelles qui ont été très bénéfiques cet été lorsque le temps était sec et qu’elles restaient relativement vertes passent maintenant en repos. Nous préparons dans le même temps les bâtiments pour accueillir prochainement une partie des animaux pour l’hiver si les conditions météo restent à la pluie et jusqu’à ce que les prairies permettent à nouveau leur sortie. 

Venez pour une journée à la ferme…

Cet hiver, je vais organiser plusieurs journées de chantiers collectifs pour l’entretien de quelques centaines de mètres de haies bocagères, la mise en place de nouvelles clôtures, etc.. Si vous êtes intéressés pour être tenus informés de ces chantiers, je vous propose de vous inscrire sur ce lien. Inscriptions chantiers collectifs

Le temps des semis.

Si la météo nous présentent une fenêtre dans les semaines qui viennent, ce sera le temps des semis de blé.

Sur les 4 hectares destinés à cette culture, j’ai choisi deux options cette année. Une partie sera semé avec des mélanges de blés bios dits « modernes » achetés au semencier. J’ai sélectionné 3 variétés particulièrement reconnues pour leur qualités meunières. Ce sont des blés qui produisent moins de quantité mais plus de qualité pour la boulangerie.

L’autre partie sera semée en blés dits « paysans ». J’ai constitué, depuis quatre ans et les premiers essais, un lot de blé issus de la reproduction des semences par les paysans eux-mêmes. Dans les réseaux des promoteurs des semences paysannes on parle d’un « mélange population ». Ces grains glanés sur des fermes ici et là, évoluant d’années en années s’adaptent au conditions du terrain. Ces blés également panifiables répondent pour moi à plusieurs enjeux. L’autonomie sur la ferme, la biodiversité, le goût, la promotion des savoirs faire paysans, la résilience…. Pour en savoir plus sur ce sujet et bien comprendre ce qui se joue, je vous encourage à découvrir le livre d’un groupe de paysans qui a pour titre « Notre pain est politique ».  Il est paru récemment et présente, entre autres, les enjeux actuels pour les trois volets de la production de pain : blé, farine, pain. 

 

En attendant le pain, la farine..

Si le redémarrage de la production de pain à la ferme est toujours en discussion, je prépare pendant ce temps la commercialisation de farine des blés de la ferme. Si je tiens le calendrier je pourrais vous en proposer lors de la vente de décembre en paquets de 1kg. A suivre…

A bientôt à la ferme de la Raudais…

L’image de ce mois de novembre c’est la photo de Pyjama le jour de sa naissance, dernier né des armoricains et le plus petit des veaux nés sur la ferme. Ici devant sa mère Noz qui l’appelle derrière le fil.